Plus de 6000 livres audio gratuits !


Rendre accessibles à tous les joies de la littérature : tel est le but de ce site internet, créé au sein de l'association Des Livres à Lire et à Entendre.

Nos livres audio sont gratuits et téléchargeables au format mp3 pour que vous puissiez les écouter partout, par exemple sur votre baladeur numérique.

Pensez à remercier les donneurs de voix, qui sont bénévoles, et n'hésitez pas à écrire un petit mot sur notre livre d'or ! Bonne visite à tous.


Du mal à choisir ? Consultez nos classements !


Afin de vous aider à choisir des livres audio dans notre vaste bibliothèque, retrouvez ici (à titre indicatif) les liens vers nos différents classements :

- Nos livres audio par donneur/donneuse de voix
- Nos livres audio les plus appréciés
- Nos livres audio les plus vus


À Découvrir :
VILLIERS DE L’ISLE-ADAM, Auguste (de) – Vera

Donneuse de voix : Monique Vincens | Durée : 27min | Genre : Contes


Auguste de Villiers de L'Isle Adam

« L’amour est plus fort que la Mort, a dit Salomon : oui, son mystérieux pouvoir est illimité.

C’était à la tombée d’un soir d’automne, en ces dernières années, à Paris. Vers le sombre faubourg Saint-Germain, des voitures, allumées déjà, roulaient, attardées, après l’heure du Bois. L’une d’elles s’arrêta devant le portail d’un vaste hôtel seigneurial, entouré de jardins séculaires [...] »

Vera.
> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 30 389 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

À Découvrir :
THOREAU, Henry David – Walden, ou La Vie dans les Bois

Donneur de voix : André Rannou | Durée : 12h 20min | Genre : Biographies


Walden

Henry David Thoreau (1817-1862), poète, écrivain, antiesclavagiste, fut aussi un naturaliste accompli et un membre éminent du mouvement « transcendentaliste », qui prônait l’individualisme et la confiance en soi et condamnait toute adhésion à une religion ou un parti politique. Pour faire l’expérience d’une vie simple et fruste, au plus près de la Nature, il vécut deux ans et demi – de mars 1845 à septembre 1847 – dans une maison de bois, très isolée et construite de ses propres mains, au bord de l’étang de Walden. Son compte rendu de cette expérience, intitulé Walden, ou La Vie dans les Bois (1854), est son œuvre la plus connue et encore lue dans le monde entier. L’explication qu’il donne de sa décision fournit un aperçu de sa philosophie :

« Je gagnais les bois parce que je voulais vivre suivant mûre réflexion, n’affronter que les actes essentiels de la vie, et voir si je ne pourrais apprendre ce qu’elle avait à enseigner, et non pas, quand je viendrais à mourir, découvrir que je n’avais pas vécu. Je ne voulais pas vivre ce qui n’était pas la vie, la vie est si chère ; pas plus que je ne voulais pratiquer la résignation, avant que ce ne fût tout à fait nécessaire. Ce que je voulais, c’était vivre en profondeur, sucer toute la moelle de la vie, mener une vie assez vigoureuse et spartiate pour mettre en déroute tout ce qui n’était pas la vie, couper un large andain et tondre ras, acculer la vie dans un coin, et la réduire à sa plus simple expression. » (Chapitre 2)

Autrement dit, Thoreau se retira dans les bois parce qu’il craignait que sa vie ne passât avant qu’il n’eût appris à vivre. Walden est un plaidoyer en faveur d’une vie réduite aux besoins essentiels de l’existence (bare necessities) et débarrassée de toute superfluité. La bête noire de l’écrivain était le commerce et les grandes entreprises commerciales (big business), symbolisés par la voie de chemin de fer récemment construite et passant tout près de l’étang. « Travaillerons-nous toujours à nous procurer davantage, et non parfois à nous contenter de moins ? » Cette phrase, qu’on croirait extraite d’un récent manifeste écologiste, devrait retenir notre attention, esclaves que nous sommes de la société de consommation et obnubilés par la « croissance ».
L’ouvrage est composé de 18 essais, dont le premier, intitulé Économie, est à la fois long et d’une lecture que d’aucuns jugeront peut-être un peu ardue ! De nombreuses pages sont ensuite consacrées à des descriptions d’une précision quasi scientifique, mais néanmoins pittoresques, des animaux, des oiseaux et de la végétation qui hantent et entourent l’étang de Walden, ainsi qu’aux transformations que subit ce dernier à mesure que passent les saisons.
Sont également décrits avec humour les humains – Thoreau se défend d’être un ermite – qui honorèrent l’auteur de leurs visites et de leur compagnie.

Traducteur : Louis Fabulet (1862-1933).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 16 004 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SUE, Eugène – Les Sept Péchés capitaux (La Luxure)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 6h 16min | Genre : Romans


La Luxure

La Colère est le quatrième des Sept Péchés Capitaux, parus entre 1847 et 1853.

« — Et moi, vous ne me perdrez pas ainsi que le cardinal légat, madame ! s’écria l’archiduc en se levant et faisant un suprême effort pour rompre le charme dont il sentait déjà l’irrésistible puissance. Je vois le piège ; j’ai des ennemis, vous voulez, par vos séductions perfides, m’entraîner à quelque démarche dangereuse, et ensuite me livrer aussi au mépris et aux risées que mériterait ma faiblesse. Mais, Dieu soit béni ! il m’ouvre les yeux à temps. Je le reconnais avec horreur, cette fascination diabolique, qui m’ôtait l’usage de ma raison, n’était pas même de l’amour, non, je cédais à la passion la plus grossière, la plus ignoble, qui puisse ravaler l’homme au niveau de la brute, à cette passion que, pour ma honte et pour la vôtre, je veux nommer tout haut, à LA LUXURE, madame !!! »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 109 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SAINTE-CROIX, Camille (de) – Cent Contes secs (Deuxième Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Contes


Jeune Fille

Sept nouveaux des Cent Contes secs de Camille de Sainte-Croix. Le plus tragique est Jeune Fille dont la conclusion surprend.

> Écouter un extrait : Un dénouement.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 148 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOCCACE, Jean – Le Décaméron (Œuvre intégrale)

Donneurs de voix : Corinne & René Depasse | Durée : –h –min | Genre : Contes


Le Décaméron

L’histoire commence par la rencontre de dix amis, sept femmes et trois hommes, réfugiés dans une villa, aux environs de Florence, afin d’échapper à une épidémie de peste. Chacun d’entre eux racontera des histoires, pour passer le temps, et ponctuera la fin de chaque journée en chantant une canzone. La retraite, qui dure dix jours, donne naissance à cent nouvelles pleines d’esprit et de raffinement. L’auteur s’inspire de fabliaux français, de textes de l’Antiquité grecque et romaine et du folklore. Cette œuvre majeure de Boccace est souvent considérée comme fondatrice de la prose italienne. (Résumé Ebookslibresetgratuits).

Traduction : Antoine Sabatier de Castres (1742-1817).

Illustration : Le Décaméron de 1846, aux éditions Barbier.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 502 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BORNIER, Henri (de) – La Politique dans Corneille

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 40min | Genre : Essais


La Politique dans Corneille

Cet essai d’Henri, vicomte de Bornier (1825-1901), dramaturge, poète, écrivain et critique théâtral français, est paru dans le premier numéro de La Nouvelle Revue en 1879.

Le début : « Napoléon Ier disait : « Il y a un grand vide dans la tragédie française ; aussi, jusqu’à présent la tragédie sur notre théâtre, sauf quelques rares essais, est demeurée grecque ou romaine. Ce vide, d’où vient-il ? De l’absence complète d’une pensée supérieure à l’action dramatique, ou, si vous aimez mieux, d’un ressort caché qui fasse tout mouvoir. Les anciens avaient la fatalité à laquelle leurs dieux mêmes étaient soumis ; et cette intervention était toute naturelle, puisque les événements de leurs drames se mêlaient à leur religion. Chez nous, il n’en est pas de même : il existe une séparation complète entre le théâtre et l’Église ; celle-ci même frappe l’autre d’anathème ; il faut donc chercher ailleurs à défaut de la religion, qu’on ait recours à la politique. Oui, dans le drame moderne, la politique doit remplacer la fatalité. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 173 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOCCACE, Jean – Le Repas des gélinottes – La justice est la vertu des rois – Le Faux Ange Gabriel

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 42min | Genre : Contes


Le Faux Ange Gabriel

Les cent nouvelles du Décaméron de Boccace s’achèvent, sur notre site, avec ces trois contes :

Le Repas des gélinottes, ou Anecdotes sur un roi de France (Journée I, Nouvelle 5) :
« Un jour qu’on parlait de ses hauts faits à la cour de Philippe le Borgne, roi de France, qui se disposait à faire le même voyage, un courtisan s’avisa de dire qu’il n’y avait pas sous le ciel un plus beau couple que celui du marquis et de la marquise sa femme. »

La justice est la vertu des rois (Journée I, Nouvelle 9) :
« Le roi, qui jusqu’alors s’était montré insensible à tout, ne le fut point à ce discours ; et, comme s’il fût sorti d’un profond sommeil, il s’arma de vigueur, commença par punir sévèrement ceux qui avaient offensé cette dame, et fut, depuis, très-exact à réprimer les attentats commis contre l’honneur de sa couronne. »

Le Faux Ange Gabriel, ou L’Hypocrite puni (Journée IV,  Nouvelle 2) est une des nouvelles les plus riches en péripéties, avec le souhait final :

« C’est ainsi qu’un gueux de moine, après avoir longtemps trompé toute une ville par son hypocrisie, avoir abusé de la crédule vanité d’une femme, et avoir peut-être commis mille actions plus noires, mais moins éclatantes, fut démasqué aux yeux de tout un public, et qu’il porta la punition due à ses iniquités. Plaise au ciel qu’il puisse en arriver autant à tous ceux qui lui ressemblent ! »

Traduction : Antoine Sabatier de Castres (1742-1817).

Illustration : Le Faux Ange Gabriel (Éditions Barbier, 1846).

> Écouter un extrait : Le Repas des gélinottes.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 275 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LEJEAN, Guillaume Marie – La Traite des esclaves en Égypte et en Turquie

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 55min | Genre : Essais


La Traite des esclaves en Égypte et Turquie

Cet article peu complaisant de Guillaume Lejean (1824-1871), explorateur et géographe français, a été publié dans la Revue des deux mondes en août 1870.

Il a fait suite notamment à la publication de La Traite orientale, histoire des chasses à l’homme organisées en Afrique depuis quinze ans pour les marchés de l’Orient, par M. Berlioux (Lyon, 1870).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 354 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BALZAC, Honoré (de) – Le Dimanche – La Grisette – Une prédiction

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 21min | Genre : Nouvelles


Auguste Hervieu - Le Dimanche au Jardin des Tuileries (1835)

Dans cette deuxième sélection de Les Parisiens comme ils sont, Balzac, amer et ironique, caricature son époque, le temps de ces trois récits.

Le Dimanche :
« Dieu, comme l’assure la sainte histoire, travailla pendant six jours et se reposa le septième. Et tous les catholiques, apostoliques, romains, qui n’ont pas créé le monde, qui même ne font pas grand’chose dans la semaine, se reposent le septième jour catholiquement, apostoliquement, romainement. Or, ce jour de délassement est le dimanche, et, comme chacun a le droit de se délasser à sa manière, c’est assez ordinairement celui où bon nombre de chrétiens se fatiguent le plus. »

La Grisette :
« Et ainsi se renouvelle sans cesse, par une rotation reproductive, cette classe à part, macédoine sociale, à laquelle appartiennent ces petits êtres gentils à croquer, à l’air fripon, au nez retroussé, à la robe courte, à la jambe bien prise, qu’on nomme Grisettes. »

Une prédiction :
« Dans six mille ans d’ici, Paris étant devenu ce qu’est Palmyre ou Babylone, Ecbatane ou Thèbes, ou autres civilisations décédées, ce pays si célèbre n’est plus exploité que par des chercheurs de cubes en grès dont la vingt-troisième époque du globe éprouve le besoin pour sucrer son bol alimentaire. »

Illustration : Auguste Hervieu, Le Dimanche au Jardin des Tuileries (1835).

> Écouter un extrait : Le Dimanche.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 312 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SHAKESPEARE, William – Le Roi Lear

Donneuse de voix : Christine Treille | Durée : 3h 40min | Genre : Théâtre


Le Roi Lear

Deux histoires parallèles dans cette pièce de Shakespeare : celle du Roi Lear qui a décidé de partager son royaume entre ses trois filles mais qui, pour ce faire, veut savoir laquelle de ses filles l’aime le mieux afin de partager cet héritage en fonction du degré d’amour qu’elles déclareront. Gonerille et Régane qui le flattent outrageusement seront récompensées, Cordélia, sincère, refuse d’exprimer un amour qui va de soi et sera bannie. La pièce raconte comment les filles aimantes traiteront ce père trompé et les drames qui en découleront.

L’autre histoire est celle du Comte de Gloucester, vassal du roi qui a deux fils, l’un légitime et l’autre non. Le fils légitime qui hait son frère, le bâtard, trame contre ce dernier, le fait chasser et décide de l’assassiner.

L’aveuglement spirituel de Lear et celui bien réel de Gloucester que sera énucléé, feront de ces pères à la fois des bourreaux et des victimes et marqueront à jamais la vie de ceux qui les entourent.

Traduction: François Guizot (1787-1874).

> Écouter un extrait : Acte 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 413 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous Nos Livres Audio Gratuits :